motivation pour maigrir, gestion de trou d’air

motivation pour maigrir, gestion de trou d’air

Ces derniers jours, il y a eu trou d’air, une baisse dans l’énergie, dans la motivation pour maigrir.

Il faut dire qu’il a fait froid, j’ai dû attraper un rhume. Si on ajoute à cela la production de pollen dans toute cette verdure, cela commence à faire un peu trop. Et en cette période de confinement, la gestion du rhume devient rapidement stressante

Hier soir, je suis retourné courir. Enfin la vérité, c’est plutôt que j’ai essayé. Mes jambes, mes genoux, n’étaient que raideur et tout ce que ça produisait c’était frustration et douleur. Pas très agréable tout ça.

Alors comment gérer les trous d’air dans la motivation pour maigrir ?

Je ne sais pas vous comment vous les gérez, d’ailleurs peut être avez vous un niveau d’autodiscipline tel que vous n’en avez pas.

Pour ma part, j’en ai, et me connaissant je m’inquiéterais si je n’en avais plus !

Alors ma façon de le gérer, c’est dans un premier temps d’identifier le trou d’air, qu’il soit physique ou psychologique.

Une fois qu’il a été identifié, et ce n’est pas toujours aussi simple que ça, je passe à la phase d’acceptation. Ok, j’ai eu un trou d’air, j’ai repris quelques kilos, et maintenant ?

Poser la question comme ça me pousse à repartir de plus belle, enfin j’espère.

Et c’est là qu’importe la question de départ sur le pourquoi on veut maigrir, quel est l’objectif, quel est le plan, et au bout du compte, à quel point c’est vraiment important.

Bref, on revient à la bonne vieille sagesse socratique, « connais toi toi même ».

Moi je me souviens que quand j’étais gosse, cette phrase déclenchait chez moi une bonne dose d’ironie mais aujourd’hui je vois qu’elle est tellement vraie.

Et si chez certains le temps ne fait rien à l’affaire, on peut aussi progresser et s’améliorer, enfin je crois ou plutôt j’espère.

Bref aujourd’hui je suis repassé à 83. Et ça ce n’est pas une bonne nouvelle !

Partagez cet article

Commentaires